Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.
General

Mariane 46 ans, abat le meurtrier de sa fille de 7 ans en plein procès

En plein procès du meurtrier de sa fillette de 7 ans, Marianne Bachmeier décide d’abattre l’homme. Sa sentence divise toute une nation.

C’est le 6 mars 1981 que cette mère dévastée a abattu le meurtrier de son enfant. Marianne Bachmeier a pénétré dans la salle d’audience à Lübeck, puis a sorti un pistolet de son sac à main avant de tirer sur Klaus Grabowski. Celui-ci était accusé de l’enlèvement, de sévices et du meurtre de la petite Ana, 7 ans. Il a succombé ses blessures.

Marianne Bachmeier a été immédiatement arrêtée. Elle ne semblait pas désolée d’avoir agi ainsi et a été rapidement surnommée « maman vengeresse ». Elle a écopé de six ans de prison mais a fini par sortir après presque trois ans derrière les barreaux. 40 ans plus tard, cette sentence divise encore toute une nation.

LA SENTENCE RESTE UN SUJET DE DISCORDE

En effet, selon un sondage de l’Allensbach Institute, la population allemande n’est pas d’accord sur la question. Environ 28 % des personnes interrogées estiment que la peine était appropriée. 27 % ont jugé cette sentence trop lourde, et 25 % trop légère. Même après la mort de Marianne Bachmeier, les citoyens ne sont pas d’accord.

La jeunesse de Marianne Bachmeier a été très difficile. En effet, son père avait été membre de la Waffen-SS. En grandissant, elle a subi plusieurs viols, et est tombée enceinte pour la première fois à 16 ans. Elle a décidé de donner le bébé en adoption, tout comme son second enfant, qu’elle a eu à 18 ans.

1 2Next page

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button